AGIRCARNET D ENTRETIEN

Comment faire repartir une plante en mauvais état ?

5 conseils pour réanimer vos plantes abîmées.Retrouvez tous nos conseils pour réanimer vos plantes abîmées.

Un excès d’eau ? De sécheresse ? Un coup de froid ? Face à une plante abîmée, on a souvent tendance à baisser les bras ! Mais avant de la composter, il est peut-être encore temps de la sauver avec quelques gestes simples. En bref, découvrez nos 5 astuces pour faire repartir une plante en mauvais état !

1 – Donnez un bon bain à votre plante abîmée

Si votre plante est abîmée en raison d’un manque d’arrosage, alors il ne faudra pas hésiter à lui donner le bain ! Pour cela, remplissez une bassine d’eau à température ambiante avant d’y plonger le pot. Ensuite, brumisez le feuillage et laissez-la reprendre des forces. L’astuce ? Lorsqu’il n’y a plus aucune bulle d’air qui se forme à la surface, alors elle est correctement réhydratée. Une fois que vous aurez terminé, replacez-la à la lumière et pensez à vider la coupelle pour éviter l’eau stagnante.

En revanche, si votre plante est abîmée en raison d’un excès d’arrosage, alors il faudra la rempoter dans une terre sèche. Pour cela, tapotez sur les bords du pot pour désolidariser les racines avant de faire sortir votre plante délicatement. Ensuite, laissez-la sécher quelques heures avant de la rempoter. Surtout, pensez à former un lit de drainage dans le fond avec du gravier ou des billes d’argile pour faciliter l’écoulement de l’eau !

2 – N’hésitez pas à tailler les feuilles ou les tiges abîmées

Une plante peut également s’abîmer en raison d’un manque de taille. Au fur et à mesure de sa croissance, elle va accumuler des tiges et du bois mort qui épuisent ses ressources inutilement. Voilà pourquoi, il est absolument nécessaire de procéder à une taille d’entretien une fois par an. Pour faire repartir une plante abîmée, commencez par supprimer les tiges malades ou desséchées. Ensuite, raccourcissez les branches qui se croisent pour favoriser l’apport en luminosité. Quant à la taille des bourgeons, elle s’effectue au-dessus d’un œil pour une meilleure cicatrisation.

3 – Donnez-lui un coup de pouce avec du terreau neuf

Une plante abîmée se repère également à une croissance lente ou à des feuilles décolorées. Dans ces cas-là, vous pourrez utiliser de l’engrais ou des fertilisants. Très riches en nutriments, ils redonnent un petit coup de boost pour préparer une période de croissance ou de floraison. Pour cela, utilisez un engrais qui répond aux besoins spécifiques de votre plante. Engrais pour orchidées, engrais pour plantes vertes, engrais pour plantes potagères… Il faudra remporter en période de croissance, entre le mois de mars et de septembre

4 – Nettoyez les feuilles pour favoriser la photosynthèse

Les feuilles, c’est un peu le poumon de votre plante abîmée. C’est à partir de là que se fait la photosynthèse qui lui permet de grandir ou de fleurir. Alors si elles commencent à accumuler de la poussière, cela va forcément nuire à la croissance de votre plante. Voilà pourquoi, il ne faudra pas hésiter à nettoyer ses feuilles pour lui redonner un peu de vie. Pour cela, munissez-vous d’un chiffon doux humidifié avec une eau non-calcaire.

Ensuite, passez délicatement le chiffon sur l’ensemble des feuilles, à l’envers et à l’endroit. Si c’est votre cactus qui fait grise mine, alors mettez-le sur le rebord d’une fenêtre lors d’une pluie fine. Toutefois, veillez à ce que la température ne descende jamais en dessous de 18 °C, car il risquerait de prendre froid ! Enfin, à l’intérieur, pensez à changer vos plantes abîmées de place pour qu’elles puissent profiter d’une nouvelle exposition lumineuse qui pourrait redynamiser la pousse.

5 – Donnez-lui du temps !

Une fois que vous aurez effectué toutes ces étapes, il ne vous reste plus qu’à attendre que votre plante abîmée se remette sur pied ! Or, la nature a son propre tempo et parfois, cela peut prendre du temps ! Voilà pourquoi, il ne faut jamais se décourager, même au bout de plusieurs jours. Une plante capable de repartir montrera quelques signes encourageants comme la présence de bourgeons et de feuilles vertes. Il en va de même pour les tiges qui doivent rester souples et pliables. En revanche, et si rien n’y fait, vous pourrez toujours composter votre plante pour nourrir votre potager !